Meknes est une ville impériale !

Meknes n’est pas une simple ville du royaume marocain, mais plus qu’aucune autres villes impériales du Maroc. Ainsi elle se prête à l’équivoque, aux pensifs et aux autres lieux communs. Lorsqu’un certain nombre de voyageurs, d’écrivains, de journalistes, et de passionnés touchent aux bords de la ville de Meknes, tous se veulent être témoins d’une époque qui a marqué cette ville impériale. Autrefois capitale de l’empire de l’Extrême-Occident témoignant de l’histoire du Maroc et du règne du sultan Moulay Ismail (1672-1727).

Par ailleurs, Meknes a trois éléments constitutifs historiques. Assurément non négligeables de cette métropole, mais certainement pas exclusifs de son originalité. D’abord la figure puissante et marquante du sultan Moulay Ismail. Ensuite, les gigantesques et imposantes constructions du palais Dar Kebira édifié pour son règne. Enfin la fascination pour les débordements annuels d’une confrérie appelée Aïssaoua. Toute cette image proposée est l’illustration grossière des temps du règne du sultan MOULAY ISMAIL, bien ancienne datant des siècles passés qui n’en est pas moins réductrice de cette ville impériale jusqu’à nos jours.

Le sultan Moulay Ismail est un des souverains de la dynastie régnante des Alaouites au Maroc. Il a marqué la cité de Meknes dont il a été le fondateur, d’où l’appellation ville impériale. Moulay Ismail se rapproche de la personnalité de Louis XIV roi contemporain français. L’un et l’autre, étaient bâtisseurs de palais, procréateurs féconds, tous les deux chefs de guerre. Tous deux assurant l’unité de leur royaume et bénéficiant d’une longévité remarquable.

La grandeur de Meknes, ville impériale !

Tous ce qui reste de la grandeur du palais de Moulay Ismail ne peut pas cacher l’exquise de plusieurs monuments historiques. Certainement pas l’ornement de la Medersa Bou Inania, une source d’inspiration pour des générations d’artisans, autant de Meknes ville imperiale !  La frise de faïence dont se pare une porte imposante et gracieuse par ses arches couverte d’une belle mosaïque. Cette porte est très célèbre dans le monde, son nom est « Bab Mansour el Aleuj » terminée en 1732, ou encore « porte du Rénégat ». Ainsi portant le nom de son architecte ‘Mansour le Renégat’ un chrétien converti sous le règne du sultan Moulay Ismail.

Les descendants de la famille imperiale de Moulay Ismail sont représentés par le naquib des Chorfas. Une personnalité aristocratique et descendant du sultan.

Un des naquibs des plus marquants à Meknes est l’historien Moulay El Kebir Abderhman Ben Zidane.

Meknes, à ce jour reste encore une ville imperiale authentique. Elle refléte un caractère, celui d’une communauté aimable, traditionnelle par son passé, et remarquable par son histoire.