Project Description

Le thé est une boisson traditionnelle au Riad Zidania 

La religion et la tradition obligent ! La boisson traditionnelle au Maroc s’accommode le plus souvent avec la gastronomie pour les événements importants. La tradition marocaine consacre une grande place au thé à la menthe.

Le thé à la menthe est une boisson traditionnelle par excellence. Il est préparé selon les traditions locales. Au Maroc, chaque région dispose de ses traditions, du nord marocain jusqu’au fin fond du désert ! La boisson traditionnelle change selon les habitudes du plus sucré au plus parfumé. Selon les occasions le thé est aromatisée par des plantes et des herbes. Les plantes les plus utilisées sont : absinthe, verveine, sauge.

Les arômes viennent s’ajouter à la menthe pour composer le thé parfumé classique. Les marocains vouent un véritable culte à la boisson traditionnelle nationale. En outre, Ils apportent un grand soin à sa préparation !

Le thé à la menthe est un acte d’hospitalité et d’amitié, autrement dit un symbole de la sociabilité dans tous le Maroc !

En fin, le thé est souvent accompagné de gâteaux pour certaines occasions, de lait et de dattes.

La boisson traditionnelle au quotidien

Le thé à la menthe est consommé traditionnellement cinq fois dans la journée.

D’abord au matin, il accompagnera le petit déjeuner, il sera plus proche d’une infusion bien parfumée à la menthe. Le thé est une boisson tonique et vivifiante pour commencer la journée ! Aussi, à 11h il sera une pause jusqu’à l’appel du Muezzin accompagné de quelques pâtisseries.

Après le déjeuner, le thé est sacré selon les habitudes, il aura une fonction digestive. Donc, il sera servi fort !

En fin d’après-midi, le thé fera office de goûter accompagné de sfenj, un beignet cuit dans l’huile. En outre, un assortiment qui se déguste dans toute la région du Maghreb.

Le dernier thé sera accompagné de la menthe ou de la verveine, il sera servi léger et toujours aussi parfumé pour le repas du diner.

En fonction des saisons et des régions, le thé est enrichi par des herbes aromatiques. Par exemple, pour plus d’exception, lors du mois de février à la floraison des orangers, le thé à la menthe est délicatement accompagné de fleurs, une note puissante qui emporte les sens …

Le Maroc est le pays du thé, il n’en est pas moins une nation viticole de premier plan. Toutefois la région de Meknes a été un des berceaux des vignes sauvages. Depuis l’antiquité, le centre de production viti-vinicole était situé autour de Volubilis, dans la région actuelle de Meknès.

Les appellations d’origines au Maroc

Actuellement, le Maroc dispose de différents terroirs qui produisent des vins labélisés sous deux appellations.

D’abord, « AOG » qui est une appellation d’origine garantie, ensuite « AOC » une autre appellation d’origine contrôlé. Les territoires concernés par ces deux appellations ont été délimité par un arrêté Royal en 1977.

Les vins du Maroc sont élaborés ailleurs en collaboration avec des vignerons français. Bien que la production n’est pas au niveau des pionniers de la viticulture. Le Maroc est le deuxième plus grand producteur vinicole dans le monde arabe.

Depuis les dernières années, grâce à l’œnologie moderne, à la motivation et à la volonté de certains professionnels, de grands vins sont désormais produits au Maroc.

Des températures relativement clémentes et des vignobles en coteaux font de Meknès le terroir viticole privilégié.

Le vignoble marocain contemporain doit son expansion à l’émigration, à partir de 1880. Depuis, les vignerons français n’ont cessé d’investir au Maroc et d’affiner leur savoir faire pour proposer les vins les plus aboutis. Les meilleurs vins marocains ont désormais leur place au sein des plus grandes tables.

Les vins du Maroc sont tous à l’évidence désignés, pour accompagner bien sûr idéalement les plats les plus délicats de la cuisine marocaine. Particulièrement, toutes les recettes contenues dans la culture marocaine. Autant une inspiration orientale et méditerranéenne !