Project Description

Les Tajines, Les Pastillas, et Le Couscous Marocain. Une cuisine Marocaine !

Le Couscous Marocain les pastillas et les tajines évoquent la cuisine  marocaine. Une culture culinaire qui illustre parfaitement différentes façons et préparations de certains plats dit méditerranéens.

Le couscous marocain n’est en réalité proprement représentatif que d’une préparation proche des cuisines algérienne et tunisienne. Ce qui n’exclut pas assurément l’attachement des marocains à ce plat de famille. Le couscous marocain est préparé différemment avec une présentation propre à chaque culture et région au Maroc. Meknes fait partie des villes impériales marocaines qui ont gardés à ce jour leur héritage culinaire. Cet art a été transmis en premier lieu par des cuisinières traditionnelles, se sont d’abord les femmes qui ont initiés cette marche au Maroc. Par la suite viendra les cuisiniers généralement au rang de chef de cuisine servant au sein des meilleures tables. Ainsi respectant la tradition des cercles proches des familles traditionnelles qui ont fait du Maroc un pays de sens et de traditions.

Une cuisine marocaine fait de tajines et de pastillas

Le Maroc étant quant à lui, plutôt le pays des tajines et des pastillas. Encore à ce jour, tous ces plats sont très prisés par les marocains et certainement par les touristes passionnés de la culture marocaine. Visitant ainsi le Maroc pour la première fois !

Cette précision est conséquente, car le couscous doit son succès planétaire à la simplicité de sa préparation. Or la cuisine marocaine est au contraire d’une partielle complexité et d’une préparation souvent subtile surtout pour les tajines. Se conciliant assez mal des exigences de la cuisine professionnelle, et s’exportant donc peu heureusement. Avant tout se sont les individus qui font de la cuisine marocaine toute une tradition héritée au point d’être un vrai patrimoine pour certains.

Le couscous marocain sans limite

Le couscous marocain à lui seul est un domaine qui ne peut être limité. Cela juste pour ne pas dire que la finesse de la préparation et encore la générosité sont primordiales. Le rôle de l’individu est un atout au point de servir une cuisine digne du nom de marocaine selon certaines traditions.

La culture culinaire marocaine est restée une cuisine largement locale et familiale. Tandis que les restaurant dits « de couscous » essaimait un peu partout de part le monde. Ce constat ne peut que garantir le niveau de l’attachement des marocains à leur culture culinaire locale.

La majorité des plats préparés au Maroc en particulier à Meknes ont été initiés d’un peu partout. Ces plats sont autant méditerranéens au sens le plus large, ils rappellent tous les sens du Royaume du Maroc. Ainsi la cuisine marocaine a subi de multiples influences arabes. Bien que certaines recettes remonteraient à l’époque des Abbassides, ou encore morisque pour les ragoûts et les autres tajines aux notes sucrées-salées. Enfin berbère pour le couscous, et aussi juive pour les plats sucrés, … Autant, des influences d’Afrique subsaharienne, voire, plus étonnamment, de pays d’Asie du sud comme l’Inde pour les DIVERSES ÉPICES.

Au RIAD ZIDANIA à Meknes, la cuisine est un art, auquel est ajouté tout un mode de vie typiquement local. Ainsi respectant les règles essentielles à la réussite de la cuisine marocaine à la lettre. Les plats sont servit selon la tradition marocaine, dans un environnement unique en plein quartier historique !