Description du projet

Le petit déjeuner riche du Riad Zidania : Argan et Olive !

Le petit déjeuner marocain traditionnel se compose de jus d’orange fraîchement pressé. De même, ils y sont proposés, le café, le lait, ou le thé à la menthe pour les boissons chaudes !

Le petit déjeuner marocain traditionnel

Parfois, il est proposé avec du beurre beldi, une autre forme de beurre très apprécié au Maroc, et sans lequel ce mets royal aucune fêtes ne se déroulent ! Autant encore, le Jben identique au fromage blanc frais, obtenu du lait de brebis ou de chèvre y est servi.

Par ailleurs, des olives noires ou vertes selon les habitudes de chacun sont servis. De plus de l’huile d’olive et d’argan, par tradition compose le petit dejeuner marocain. En dernier, il est accompagné de confiture de maison, de miel, d’Amlou pâte à tartiner faite à base d’amandes émondées de miel et d’huile d’argan.

Toutefois, pour les plats, une brouillade d’œufs à l’huile d’olive ou selon le choix au Khlie. En outre, un plat fait de viande cuite et séchée ! Un aspect plus spécifique au Khlie,  qui est gardé dans de l’huile ou encore couvert de graisse. Le Khlie est servi traditionnellement en tagine pour maintenir sa température idéale.

En fin pour adoucir, une salade des fruits de saison, un laitage au fruits secs, riz au lait parfumé à l’eau de fleur d’oranger ou à la cannelle pour les plus gourmands.

Bien que, partout ailleurs, le petit déjeuner varie en fonction des familles et des régions. Ainsi, à Meknès les pains traditionnels se dégustent encore chauds avec du beurre et du miel. De plus d’autres spécialités raffinées, s’ajoutent pour certains, en agrément à table, ainsi de préparations exquises à goûter absolument. Par exemple, les « baghrir », les « harcha », et les « msemmen ».

Le petit dejeuner avec les spécialités locales

Les « Baghrir » des crêpes aux mille trous ! Ou encore les pancakes à la marocaine, fait à base de semoule fine, de farine et de levure de boulanger. Ils ne sont cuits que sur une face. Des dizaines de petits trous se forment ainsi en surface. Les Baghrirs sont légers et moelleux, elles se servent chaudes ! Habituellement elles sont nappés d’un assemblage tant pour tant de beurre et de miel préalablement mélangés ensemble. Grâce aux petits trous qui font l’effet d’une éponge, les baghrir se remplient de goût et de légèreté. Une manière irrésistible de débuter sa matinée !

Le petit dejeuner avec les « harcha » (galettes poêlées)

Ces galettes peu sucrées, cuites à la poêle, se présentent principalement sous 2 formats. Elles sont présentées en grand disque coupé en parts, ou des mini-galettes individuelles. Par ailleurs, elles sont préparées avec de la semoule et de la levure de boulanger, mais aussi du beurre et du lait. Le résultat : une texture unique, très légèrement sablée, à la fois fondante et rugueuse en surface. Elle est servie un peu chaude, avec du beurre et du miel ou encore pour d’autres accompagnée de fromage. Cependant, cette galette connaît au Maroc un incroyable succès dans toutes les villes, même dans les régions les plus reculés.

Le petit dejeuner avec le sfenj (en arabe isfenj « éponge »)

Cet agrement est, un beignet cuit dans de l’huile, qu’on retrouve dans la majorité des pays du Maghreb. C’est un beignet à base de pâte levée, comme celle du pain, cette pâte est faite de farine ou de semoule très fine ou encore les deux en même temps, longuement pétrie, ce qui lui donne l’aspect d’éponge à la cuisson, irrésistible pour les habitués à sa température idéale ! Le sfenj se déguste saupoudré de sucre ou noyé dans du miel, mais aussi nature.

Le petit dejeuner avec les « msemmen » (crêpes feuilletées)

Enfin, le petit déjeuner constitue parfois l’occasion de goûter au msemmen. Ce carré de pâte fine, souple et finement feuilleté est confectionné avec une pâte à base de semoule et par ou de farine, de sel et d’eau. Délicatement étalée, celle-ci est badigeonnée avec un assemblage d’huile et de beurre fondu, pliée et repliée encore et encore jusqu’à former un feuilletage, ensuite cuite sur une plaque chauffante ou dans une poêle antiadhésive.

En consequence, la recette finale d’un vrai petit déjeuner est, un bon repos, un bon appétit, et le plaisir de servir se joignt pour autant de plaisir !